Executive Article Archive

 

Gérer sa carrière professionnelle, c'est aussi avoir un "plan B"


Gérer sa carrière

Branches, entreprises, professions et métiers sont en mutation. C'est le grand chambardement, qui déstabilise, nourrit l’appréhension et accroît la difficulté à piloter sa vie professionnelle. Notre nouveau monde est celui de la discontinuité, de l'instabilité et de la complexité croissante. Mais, au-delà des craintes, il permet aussi l'aventure, l'audace, la créativité et la prise de risques. On l’a déjà beaucoup dit. Malheureusement, certains n’ont toujours pas vraiment compris ce renversement de valeurs, ni mesuré son ampleur. Et ne s’y sont donc guère adaptés.

Que veut dire gérer sa carrière, aujourd’hui? C’est peut-être accepter de ne pas la gérer. Dès lors, est-on totalement démuni ou existe-t-il une parade? Peut-on se contenter d’attendre que les événements nous emportent ? Comment se prémunir contre un choc éventuel ? Comment se préparer à développer sa carrière dans d’autres directions?

Longtemps, il y eu la fidélité à son employeur, à sa voie professionnelle, programmée dès la fin de ses études. On rejoignait une entreprise et celle-ci gérait votre carrière jusqu'à la retraite. On était ingénieur, comptable ou juriste. Et on le restait toute sa vie. Aujourd’hui, ce confort - ou cette routine - relève du passé. Changer d’employeur, voire de métier, est souvent devenu une nécessité, qui  contribue, du reste, à renforcer son "capital" professionnel.

Face au double défi de réussir sa carrière chez son employeur, tout en envisageant et préparant une potentielle étape suivante, l’adulte des temps nouveaux doit faire preuve de vision stratégique et d’ouverture d’esprit, mais aussi de réalisme. Ce "plan B" se prépare à l’avance, avec soin et discrétion. Cette préoccupation devrait être permanente, omniprésente. En fait, elle devrait même être une seconde nature car, sans solution de rechange, on reste vulnérable, à la merci des circonstances extérieures, comme tant de licenciements ou fusions d’entreprises le confirment tous les jours.

Qu’est-ce qu’un "plan B" ? Le mieux est peut-être de le considérer comme  une carrière virtuelle parallèle en gestation. On ne la vit donc pas comme celle du quotidien, qui assure les revenus d’aujourd’hui. Mais on la prépare, afin de mieux gérer les incertitudes du futur. Elle implique de sérieuses réflexions, d’une part, mais aussi des initiatives concrètes.

La phase d’analyse et de réflexion comprend l’inventaire de tous les axes professionnels qu’un salarié, cadre ou non, peut envisager en plus de celui qu’il occupe normalement. Un tel inventaire mérite une attention continue. La phase "initiatives de recherche", elle, est celle des efforts réguliers de collecte d’informations, notamment sur les entreprises intéressantes, et de développement de son réseau de relations avec des personnes qui, à l’avenir, pourraient être utiles.

A l’évidence, la lecture des offres d’emploi publiées dans la presse fait partie du "plan B". Elle est certes intéressante pour percevoir le type de profils recherchés, découvrir des perspectives insoupçonnées. Mais elle reste très insuffisante. Car le "plan B", véritable  Business Plan pour le futur, doit aller plus loin et impliquer notamment des cours de formation complémentaire, ainsi que la participation régulière à des conférences et séminaires permettant d’étendre son réseau de contacts.

Celui qui entend avancer dans les meilleures conditions de préparation et de sérénité dans sa vie professionnelle, en ce 21ème siècle, doit s’appuyer sur deux démarches, deux projets simultanés. L’un bien réel, celui que l’on vit. L’autre, en gestation, dans l’ombre, que l’on prépare pour rebondir en cas de problème inattendu.

Paradoxalement, ne pas craindre d’envisager un changement d’orientation et s’y préparer avec conviction est peut-être, aussi, le meilleur moyen de s’affirmer dans son entreprise actuelle. Et, donc, d’y progresser. En effet, l’effort individuel exigé du "plan B" donne une assurance personnelle et - par la formation complémentaire - une maîtrise professionnelle qui réduisent d’autant les mauvaises surprises possibles. Un vieil adage populaire le souligne depuis longtemps : un homme averti en vaut deux.